Saint-Nazaire : Le numérique s’installe à l’école

26/04/2018
Numérique à l'école Saint Nazaire

« …D’ici 2022, la Ville aura équipé ses vingt groupes scolaires en numérique. Un investissement important, mais l’enjeu l’est tout autant… »

C’est une prestation bien exhaustive que l’équipe PSI a réalisée pour l’ensemble des écoles de la belle ville de Saint-Nazaire. Etude sur mesure, intégration, déploiement, maintenance, infogérance, accompagnement : tout le savoir faire de PSI y est passé !

Voici en bref les coulisses d’un projet d’écoles numériques, équitable pour chaque élève, que révèle « L’Echo de la Presqu’île » dans son article.

« …Terminés, le tableau noir et la craie blanche ! Dans les classes aujourd’hui, on utilise un VPI, un vidéoprojecteur interactif. Pour l’enseignante comme pour les enfants, le matériel révèle bien plus que le goût de la nouveauté. Cécile Hoquy, enseignante pour les CP de l’école Madeleine Reberioux, en est convaincue :

Cela rend la classe beaucoup plus vivante et interactive, entre les élèves et entre eux et moi. Cela permet également de les baigner dans le numérique.

C’est ce que souhaite multiplier la municipalité pour les vingt groupes scolaires de la ville.

2,6 millions d’euros pour l’équipement

Pour cela, il faut d’abord un équipement. L’an dernier, le maire David Samzun reconnaissait que la cité navale marquait son retard dans ce domaine. L’ambition est pourtant forte avec une installation progressive jusqu’en 2022 : deux postes de travail dans chaque classe, des classes mobiles, des logiciels pédagogiques… Tout cela a un coût : 2,6 millions d’euros, hors raccordement haut débit. La Ville espère bien réduire ainsi la fracture numérique.

Former des citoyens

Le pire, c’est de voir que le matériel n’est pas utilisé. Philippe Carrière, inspecteur d’académie, est venu à Saint-Nazaire signer une convention avec la mairie sur ce sujet. Mais aussi rappeler les efforts de l’académie pour que le personnel soit formé en conséquence. Le numérique est devenu plus qu’une méthode pédagogique, c’est un enjeu sociétal. Xavier Perrin, adjoint en charge de l’éducation, insiste d’ailleurs sur ce sujet : Nous devons préparer les élèves à des métiers qui n’existent pas encore aujourd’hui. Nous devons aussi former des citoyens capables d’utiliser, de comprendre et de modifier les outils pour agir sur le monde… »*

Suite à un appel d’offre lancé par la ville de Saint Nazaire, l’offre PSI a été retenue comme la mieux disante. L’équipe PSI est donc intervenue à tous les niveaux de la mise en oeuvre :

  • Le projet tout d’abord : En constante collaboration avec les services informatique de la commune, une étude complète a mobilisé les experts de PSI .  Il en est ressortit un plan numérique bâti sur mesure, qui offre un équipement complet et équitable pour chaque élève de la commune.
  • Le déploiement ensuite : Pour les écoles, le choix s’est porté sur les chariots classes mobiles Grizzlink de fabrication PSI,  contenant chacun 15 portables convertibles ACER . En audiovisuel, ce sont les Vidéoprojecteurs SONY qui offrent l’interactivité des tableaux dans les salles. Pour la navigation internet, des PC fixes FUJITSU sont installés dans chaque classe. La sécurité est garantie par les serveurs Amonecole .
  • Puis les services au quotidien : En plus de l’infogérance PSI qui permet de piloter la maintenance à distance, PSI assure quotidiennement, et sur le terrain, l’accompagnement des enseignants, essentiel à la bonne utilisation de l’équipement .

Une prestation pour l’école numérique dont PSI est à nouveau bien fier.

 

*source : L’Echo de la Presqu’île